Livres en liberté

Vendredi 30 novembre & samedi 1er décembre

Voyages   /   Entrée libre

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Rencontres avec des auteurs et des associations
Expo, ateliers
Démonstrations de calligraphies

Après le thème « Imaginaires de la ville », c’est sur la thématique des voyages au sens large que se déclinera la seconde édition de Livres en Liberté.
Une vingtaine d’associations et d’auteurs vous donnent rendez-vous pour partager autour de la lecture et de l’écriture, à la bibliothèque municipale.
La lecture n’est-elle pas déjà un voyage en soi avec l’imagination qu’elle procure ?
Cette année, les jeunes pourront participer à deux ateliers* : une initiation à la cartographie (avec l’Exploradôme) le matin et à la bande dessinée l’après-midi.
Au programme aussi une projection, des expositions, des ateliers, des démonstrations d’écritures d’autres cultures et enfin un concert.

Organisé par le Centre culturel de Vitry, avec le soutien de la bibliothèque municipale, cet événement souhaite avant tout valoriser les écrits issus d’associations vitriotes (journaux de quartier, revues, livret d’exposition), mais aussi faire rencontrer au public des auteurs de Vitry et d’en dehors de Vitry.
Quelle place occupe le voyage dans les romans, l’univers de la bande dessinée ? Comment le voyage change-t-il notre perception des Autres ? Qui sont les écrivains voyageurs ? Comment est née l’image cartographiée du monde ? Qu’est-ce qu’un récit de voyage ? Autant de questions qui seront débattues.

 

3 cinés Robespierre

Vendredi 30 novembre 2012

20h
Coup d’envoi avec la projection de Journal de France (1h40 – 2012), dernier documentaire de Raymond Depardon, auteur par ailleurs de livres de photographie (Le tour du monde en 14 jours, Errance par exemple) co-réalisé avec sa compagne Claudine Nougaret. Un Cinéville en partenariat avec les associations Positif et Planète Lilas.

  

Bibliothèque Nelson Mandela

Samedi 1er décembre 2012

De 10h à 19h, 15 auteurs et 10 associations (ces dernières présentant leurs divers écrits seront à ne pas manquer dans la cour intérieure sous un chapiteau) vous donnent rendez-vous.

=============================================================================================

Rencontres ouvertes à tous, à la salle de lecture. 

10h30
Les scientifiques français à l’origine des premières constructions de cartes du monde seront rappelés par Arkaan Simaan autour d’une conférence intitulée « Les aventuriers de la mesure du monde ».

11h30
« L’écriture, un voyage personnel vers son passé », rencontre avec Patrick Pérez-Sécheret.

14h
Parce que le voyage est aussi la caractéristique de certains peuples opprimés, une lecture en musique d’un poème sur les roumains aura lieu avec Jean-Pierre Lemesle.
S’en suivra des lectures commentées par la comédienne Martine Delille avec une sélection d’extraits phares de littérature française reflétant une invitation au voyage (avec la participation du personnel de la bibliothèque).

15h
Remise des prix aux candidats selectionnés au concours de nouvelles.

15h15
Guillaume Thouroude présentera son livre « Voyage au pays des Travellers – (peuple nomade d’Irlande) », autour d’un diaporama.

16h – auditorium
« Voyage de Paris à Saint-Cloud par mer et retour de Saint-Cloud à Paris par terre « , lecture dans le noir avec l’association Percevoir.

16h30
« La calligraphie dans le monde oriental » sera présentée par le calligraphe Abdullah Kiaie.

17h
Les écrivains Sandrine Charlemagne et Habib Osmani ont une approche différente du voyage. Au cours d’une même table ronde, nous les retrouverons sur un thème qui leur est cher : « écrire entre les deux rives de la Méditerranée » (ou être écrivain d’ici et d’ailleurs).

=============================================================================================

* Les deux ateliers ouverts aux scolaires sont :
Le matin, atelier initiation à la cartographie, sur la trace des grands explorateurs, encadré par Exploradôme (ouvert aux scolaires du CE1 à la 3e).
L’après-midi, atelier de bande dessinée avec Stéphane Arnette (7 à 12 ans).

Inscriptions à la bibliothèque, avant le 30 novembre et dans la limite des places disponibles.

=============================================================================================

A partir de 14h – hall de la Bibliothèque
Démonstrations d’écritures avec Bruno Gigarel (calligraphie latine), avec Abdollah Kiaie (calligraphie persane) et l’association VNED (Vietnam, les enfants de la dioxine) pour une découverte de l’écriture vietnamienne.

 

SUB

Samedi 1er décembre

18h
« Vol sans escale » en musique vous sera proposé par deux musiciens vitriots Gérard Daubanes et Romain Mosiniak avec Lorenzo un auteur de bande dessinée.

 

Présentation des auteurs

 Babayel Alawaly Dème
Ecrivain vitriot, français d’origine sénégalaise, né en 1937 à Ndioum (Sénégal), il est professeur de mathématiques à la retraite. Il a enseigné à Paris et sa banlieue. Il a écrit en 2004 son premier roman, « Les obligés d’Allah, chroniques d’un village du Sahel ». En 2007, il a aussi publié « Le fou de Sophie ».

Sandrine Charlemagne
Malika-Sandrine Charlemagne vit à Paris. Formée durant trois ans au cours Véronique Nordey puis ensuite au Théâtre Gérard Philippe de Saint-Denis où elle suit des stages auprès de Jean-Claude Fall dont elle sera par la suite l’assistante sur un spectacle. Au théâtre et au cinéma, elle a joué sous la direction de Karin Albou, Jean-Claude Fall, Armand Gatti, Véronique Nordey, Eric Salama, Armel Veilhan, Daniel Touati, Mahmoud Zemmouri… Projets de collaboration avec le metteur en scène Marc François. Elle se produit au Théâtre de Sidi-Bel-Abbès (Algérie) en 2001, dans une mise en espace d’Ahmed Benaïssa. « Tant qu’il y aura du soleil », une adaptation de Malika Saber d’après « L’enfer et la folie » du poète Youcef Sebti. Son dernier livre publié s’intitule « Mon pays étranger » (Editions de la Différence).

Joëlle Cuvilliez
Née au pays de Guy de Maupassant, pour qui elle a un grand intérêt, elle aime par-dessus tout voyager. Après avoir été professeur d’arabe en Tunisie et journaliste en banlieue parisienne, elle écrit, ce qui, somme toute, est encore une façon de voyager. Ses derniers livres publiés sont « Ici, c’est ma vie ! », DLire, Bayard presse et « La Colère de la montagne au petit matin », sélectionné pour le prix littéraire des lycéens et apprentis de Bourgogne, éditions Rhubarbe, 2009.

Micheline Hermine
Béarnaise d’origine, elle a été élève à l’Ecole Normale de Pau. Elle a obtenu l’agrégation de Lettres Modernes en 1970, option espagnol. Professeur de Lettres au lycée Chérioux, elle a épousé Serge Hermine, Guyanais, professeur de Sciences de l’Éducation à Paris V, qui a participé de façon très active à la fondation de l’Université de Guyane. Elle a 3 fils. Elle a écrit de nombreux livres dont certains s’intéressent à des destinées de femmes. Son roman « Nous irons à Camagüey » (dont l’action se déroule à Vitry). Elle est aussi l’auteur de « Les poulettes de la République », « Contes Guarani » et « les Iguanes du Temps ».

Yacine Ikhlef
Né à Choisy-le-Roi en 1972, son premier parcours scolaire jusqu’au lycée se fait à Villeneuve-le-Roi. Il compose ses premières poésies à 12 ans. Il baigne dans la culture hip-hop, et veut être un rappeur. Il fait des études à l’Université Paris XII jusqu’en maîtrise. Il reprend actuellement des études à la Sorbonne en Lettres et civilisation. Il co-dirige une société en Angleterre. L’élément moteur de l’écriture de son premier roman (« Le nombre parfait ») aux éditions Bénévent a été le besoin urgent de témoigner d’une mésaventure douloureuse dont le cadre est la banlieue on ne peut plus anonyme. « Poèmes en vers » est son dernier ouvrage publié.

Jean-Pierre Lemesle
Né en 1940, autodidacte, typographe jusqu’à 20 ans. Après la guerre d’Algérie il mène en parallèle deux activités : celle de concepteur scénographe d’événements et d’expositions pour de grandes agences (ex : avec Aragon, réalise l’exposition nationale : hommage à Elsa Triolet),   commissaire d’expositions (Féraud, le flipper, femmes au présent, les Lalanne), réalisateur d’événements (pour le Cnes, Vivendi, Arianespace Airbus), son et lumière de Rocamadour, scénarios pour de nombreux films muséographiques (art de l’icône, Matisse, musée 14 18 Suippes, aujourd’hui pour Marseille 2013 (clips sur Notre-Dame de la Garde), réalisateur de spectacles audio-visuels (pour la Géode, « La bataille de Salammbô », avec Philippe Druillet « Le petit prince »), hommage au cinéma. Il continue son œuvre de poète et se rapproche des plasticiens comme Kijno. Il réalise préfaces, performances (dont sculptures en montagne- poème dans l’espace au Plateau d’Assy en 1973). Edite régulièrement sa poésie au Cherche Midi et chez Maeght Editeur.
Il a publié notamment « Les plus beaux poèmes pour la paix », « Rencontres avec des objets familiers », « Le Tour du monde en deux heures », « Poèmes à affranchir » aux Editions le Cherche Midi, le recueil « Bref »…

JAS
Auteur bande dessinée, dessinateur, illustrateur, intervenant scolaire et parascolaire, Stéphane Arnette dit JAS est né à Blois en 1974. Il fréquente l’école du paysage de Blois.
A travers le journal du lycée, il réalise ses premières planches, crée le logo et participe à des travaux publicitaires ainsi qu’à la réalisation de cartes de vœux. Il fait ses armes dans un journal associatif (association d’horticulture en Loire-et-Cher) où il s’occupe des illustrations. Durant le service militaire, il réalise l’affiche d’une journée portes ouvertes. A la sortie de l’armée, il monte alors à Paris. Il se lance alors pleinement à sa vraie passion : la création de bande dessinées et se montre très prolifique. Il publie trois séries de bande dessinée : « Néris, le Hérisson », « Jacques Riffleur », « Choupette », « Joffrey et Nicole ».

Francine Lafosse
Née à Paris XIII en 1950, elle a toujours vécu à Vitry dès son retour de la maternité. Elle fait ses études primaires et secondaires à Vitry. Après des études d’infirmière, elle devient par la suite cadre infirmier de 1987 à 2006. Dès 1991, elle s’investit dans le bénévolat, à l’association « Coopération Vitry Mali ». Son livre « Drôles d’histoires » est extrait des carnets de ses missions au Mali. Dès son premier voyage en 1992, elle raconte chaque soir sur un cahier d’écolier, la journée qui vient de s’écouler. A son retour, elle fait lire son cahier à ses fils, qui progressivement se prennent au jeu, et deviennent « accro » à ces histoires. Le livre est imprimé pour le marché de Noël 2010, au moment où l’association recherche des fonds pour la construction d’une école dans un village malien. Elle décide alors de reverser la totalité des bénéfices à l’association : 300 livres sont imprimés.

Lorenzo
Prix du jury des Beaux-arts de Paris, Lorenzo est scénariste et dessinateur de bandes dessinées. Il a réalisé douze albums aux éditions  « Glénat », « Carabas », « Petit à petit », « La Follia » et « Akai ». Illustrateur, il travaille pour divers éditeurs et agences de publicité. Il est régulièrement exposé dans des galeries parisiennes. En 2008, son album « Eddy et les robots » (Carabas) est élu meilleur album jeunesse au festival Bdélire. En 2009, il reçoit une bourse d’honneur du Centre National du Livre et du Ministère de la culture pour son travail.

Paul Mazliak
Professeur de biologie à l’université Pierre et Marie Curie (Paris VI/Jussieu), Paul Mazliak y a dirigé pendant vingt ans le laboratoire de physiologie cellulaire et moléculaire. Docteur honoris causa de l’université de Neuchâtel, auteur de plusieurs ouvrages d’enseignement, il se consacre désormais à l’histoire des sciences.
Il a notamment écrit aux éditions SNES/ ADAPT « Avicenne et Averroès, médecine et biologie dans la civilisation de l’Islam », « La naissance de la biologie dans les civilisations de l’Antiquité ».

Habib Osmani
Figure emblématique de la première génération « d’écrivains beurs », Habib Osmani, Vitriot, a sorti en 2001 « Les Petits Poèmes roses pour le troisième millénaire », parus aux Editions des Ecrivains. Véritable témoignage sur l’immigration, où l’auteur retrace, en vers, ses souvenirs de jeunesse au milieu d’une cité de Vitry qui a grandi en même temps que lui. Tous les problèmes de la banlieue y sont déclinés. La violence, la drogue, les conflits de génération et de culture. Un savoureux mélange d’art et de drame avec toute la force d’un auteur qui a pris du recul. Il a notamment reçu le soutien d’autres écrivains, comme Yazid Kherfi (« Repris de justesse » chez Syros) ou encore du chanteur Faudel.

Patrick Pérez-Sécheret
L’auteur écrivain poète partage sa vie entre Paris, le Var et l’Ardèche.
Études à l’Institut d’études théâtrales de Paris 3, metteur en scène, comédien, journaliste, puis directeur de communication, il exerce depuis 1975 dans le secteur public. Ancien collaborateur de la revue « Art Sud Méditerranée », il est membre du comité de rédaction du journal littéraire « Place aux sens ».
Depuis 2001, il réalise des spectacles, des lectures récital (Nâzim Hikmet, Louis Aragon…). Il a publié une trentaine d’ouvrages (poésie, roman, textes en musiques, en dessins et peintures, anthologies…). Depuis 2005, il met en place avec l’association « L’Urbaine de poésie » son concept de Maison des écritures et l’organisation d’un prix littéraire original ; il est directeur du « Journal des écritures » que publie l’association. Il a crée en 2010, le prix Jean L’Anselme, dans la collection Le Sens des mots qu’il dirige. Poète humaniste, ses dernières oeuvres publiées sont notamment « Passim, poème à Nâzim Hikmet », « L’Ardèche brûle à torrents » et « Coquelicot, Pépé et la guerre d’Espagne » (Le point sur les i, éditeur). Ses prochaines publications seront « L’Evangile impromptu », et « Rosenthaler strasse, 39 ». Son livre tout nouvellement sorti (Amapola éditeur) est « La tête dans le coquillage », une partition de cris humains, érégie à l’amour tout simplement.

Arkaan Simaan
Arkan Simaan, né au Liban, émigre avec sa famille vers le Brésil à l’âge de deux ans et s’établit près de Brasilia. Il commence des études de physique à l’université de Sao Paulo, qu’il interrompt en 1970 quand il quitte le Brésil pour des raisons politiques. Il recommence ses études à l’Université Paris VII et obtient une maîtrise de physique (1974), suivie d’un diplôme d’ingénieur (1976). Après un bref passage par l’industrie, il part en Algérie enseigner dans le cadre de la coopération culturelle pendant onze ans. De retour en France, il obtient l’agrégation de physique en 1994 et exerce actuellement dans un lycée de la région parisienne. Il participe activement à la préparation de rencontres scientifiques et culturelles et anime des stages et des conférences destinés aux professeurs de physique. Il a écrit notamment : « L’Image du Monde des Babyloniens à Newton » (Adapt Editions, 1998),  « Cette sentence vous fait plus peur qu’à moi-même : Giordano Bruno » (Cahiers rationalistes, février 2000), « La science au péril de sa vie – les aventuriers de la mesure du monde » (Vuibert/Adapt, octobre 2001) et « Vénus devant le Soleil » Editions Adapt. 2004 – Editions l’Harmattan 2007.

Guillaume Thouroude
Ramoneur de formation, Guillaume Thouroude a suivi un cursus de philosophie et est devenu docteur en lettres modernes à l’âge de 40 ans. Spécialiste de littérature des voyages, il a travaillé dans des universités chinoises, irlandaises et britanniques.
Auteur notamment de « Voyage au pays des Travellers » (Cartouche éd., 2012) et de « Traits chinois/Lignes francophones » (Presses de l’université de Montréal, 2012).

Arsène Tchakarian
Arsène Tchakarian est un résistant français membre des FTP-MOI, né en 1916 en Turquie d’une famille arménienne qui fuira le pays pour la Bulgarie, puis la France en 1930. Suite à sa participation aux manifestations du Front populaire, il adhère à la CGT, où il rencontre Missak Manouchian. Engagé dans l’armée française, il est démobilisé en 1940 et entre dans la Résistance. Il participe à des distributions de tracts, actions militaires ou de sabotage. Après l’arrestation de Missak Manouchian, il rejoint le maquis du Loiret et participe à la libération de Montargis. À partir de 1950, il devient historien, membre de la Commission des Fusillés du Mont-Valérien et chargé de recherches auprès du ministère de la Défense.
Il vient de publier avec Hélène Kosséian aux éditions du Rocher « Les commandos de l’Affiche rouge, la vérité historique sur la première section de l’Armée secrète ». Décoré officier de la légion d’honneur, il a reçu en 2012 les Palmes académiques, pour avoir fait une multitude de rencontres dans les écoles.

 

Associations présentes

• Art et Mémoire au Maghreb
• Association Philatélique de Vitry
• AVISER (Association Vitriote de Savoirs Echangés en Réseau)
• Peintres à Vitry
• Société d’Histoire de Vitry
• Société des Amis d’Aragon et Elsa Triolet
• UAPV (Union des arts Plastiques de Vitry)
• Urbaine de Poésie
• Vitry Livres Echanges
• VNED (Vietnam, les enfants de la dioxine)

 

Infos pratiques

Entrée libre
(dans la limite des places disponibles)
sauf Cinéville : 5 euos
réservations aux 3 cinés Robespierre.

Bibliothèque Nelson Mandela
26-34, avenue Maximilien-Robespierre • 01 47 18 58 90

3 cinés Robespierre
19, avenue Maximilien-Robespierre • 01 46 82 51 12

le SUB
Scène municipale de musiques actuelles
2, place St-Just (ancienne mairie)

Plus d’infos
Centre Culturel de Vitry • 01 79 61 60 80

http://livresenliberte.blogspot.com