Il fut un jour à Gorée…

l’esclavage raconté à nos enfants
exposition du 10 au 29 juin 2013

Bibliothèque Nelson Mandela
Entrée libre

Cette exposition est largement inspirée du livre portant le même nom et écrit par Joseph N’Diaye, conservateur de la Maison des esclaves de l’île de Gorée (située dans la baie de Dakar au Sénégal), triste symbole de la traite négrière.

Comme le rappelait Joseph N’Diaye, ce lieu représente « un des plus grands génocides que l’humanité ait jamais connus. Ici, pendant trois siècles et sans répit, des millions de noirs furent chassés, traqués, arrachés à leur sol natal sous la torture et l’humiliation ».

Durant de longues années, il s’est battu pour que cette île de Gorée, patrimoine mondial de l’UNESCO, soit un lieu de rencontres, d’échanges et de transmission.

Il voulait que les enfants apprennent ce qui s’y était passé afin que ce genre de crime ne voit plus jamais le jour.

L’exposition, destinée aux scolaires, est composée de plusieurs panneaux (« L’île aux esclaves », « L’enfer de la traversée », « Le grand marché », « L’esclavage au quotidien », « Le commerce triangulaire », « L’abolition de l’esclavage », « La reconnaissance d’un crime contre l’humanité », « Esclavage et héritage culturel et réflexion autour de l’esclavage moderne »).

Une initiative organisée par l’association Indépen’danse et soutenue par l’UNESCO