Exposition PIGMENT

Les membres de l’association PIGMENT

Anne-Marie Balla
Isabelle Boitel
Pierrette Cave
Claude Cury
Danielle Dème
Sandie Carol Dougnac
Giär
Marguerite Jungerman
Georges Krawczyk

exposent
A la galerie municipale Jean-Collet

Du 14 janvier au 5 février 2017
Vernissage le 21 janvier à partir de 18h

 

Chaos ou
Comment repeindre l’espoir…

.

.

.

.

.

 

.

.

.

.

.

..

.

.

.

.

.

.

.

.

.

Le groupe Pigment a été créé en 1985, par des artistes vitriots, à la suite de l’enseignement reçu de Michèle Katz dans le cadre des écoles artistiques de la ville. Depuis cette époque, de nombreux artistes ont intégré le groupe.

Comme d’autres associations artistiques de Vitry, Pigment bénéficie tous les deux ans, pendant trois semaines, de l’espace du premier étage de la galerie municipale Jean Collet. Traditionnellement Pigment expose une œuvre collective dans la première salle et des œuvres personnelles dans la seconde.

Depuis l’origine, le travail de l’association fait l’objet de réunions régulières pour préparer le choix du thème, avant même le passage en atelier, réalisé sous le signe du collectif, lui aussi.

Le concept retenu cette année est né des échanges, au cours desquels, l’état chaotique de l’actualité en France et dans le monde, qui inquiète autant qu’il interroge les membres du groupe, s’est imposé, au point d’apparaître rapidement comme une nécessité. Il ne s’agissait pas pour autant de représenter de l’événementiel, mais de chercher collectivement, à la fois une approche picturale et un support permettant d’exprimer une forme d’intranquillité, mais aussi de chercher une lumière, un espoir.

Comment passer de la perception commune de la dangerosité d’un monde chaotique à l’acte de peindre ? La théorie du peintre Paul Klee concernant le Point Gris les a aidés. Pour l’artiste allemand en effet , le point gris représente un point de densité extrême, un basculement dans un monde à refaire. Klee, par ailleurs réputé pour le caractère énigmatique de ses œuvres, écrit dans Théorie de l’Art Moderne qu’établir un point gris dans le chaos c’est le reconnaître nécessairement gris en raison de sa concentration principielle et lui conférer le caractère d’un centre où l’ordre de l’univers va jaillir et rayonner dans toutes les dimensions… Une sorte de point fatidique entre ce qui meurt et ce qui devient…

Autre source d’inspiration, celle du philosophe, Gilles Deleuze, spécialiste d’une lecture de la peinture à travers les sensations et pour qui le chaos précède nécessairement l’acte de peindre.

Fort de ce temps de conception très poussé, Pigment à fait le choix de préparer une installation de panneaux de tailles différentes, peints en noir et blanc recto verso, pour les confronter dans l’espace de manière chaotique.

La liberté de l’outil, la nécessité de gestes énergiques et d’un jaillissement de la lumière au-delà de l’ombre se conçoit comme une base, chacun est ensuite libre de son geste et de sa technique. Les pauses représentent alors autant d’occasion, pour chacun, de porter un regard critique sur le travail du groupe et de rechercher ensuite une respiration et un nouvel élan. Pour une représentation collective du chaos, comme matrice de l’espoir.

+ d’infos sur l’association

Le collectif organise des séances de modèle vivant tous les 2e lundis du mois, hors vacances scolaires, à partir de 14h à la Maison de la vie associative.

Avec le soutien de la ville de Vitry

Entrée libre