Cinéville

aux 3 cinés Robespierre
vendredi 7 décembre • à 20h

un film, des associations, une rencontre…
Cinéville à Vitry est un dispositif de la ville de Vitry-sur-Seine et des 3 Cinés Robespierre, avec le partenariat du Centre Culturel et des associations adhérentes.

Sept jours à la Havane

ou sept nouveaux regards sur la capitale cubaine

Ce film (sélectionné en 2012 au festival de Cannes par Un certain regard) représente plusieurs approches originales et inédites de la capitale cubaine.
Il est composé de sept chapitres réalisés par sept réalisateurs internationaux (Benicio Del Toro, Pablo Trapero, Julio Medem, Elia Suleiman, Gaspar Noé, Juan Carlos Tabio, Laurent Cantet).

Chaque chapitre correspond à une journée de la semaine, à travers le quotidien ou l’aventure d’un personnage différent et reflète l’âme de la ville au fil des quartiers, des atmosphères, des générations et des cultures, avec humour et un fort réalisme.

 

Le premier chapitre intitulé El Yuma raconte la découverte de Teddy, jeune touriste américain à La Havane pour la première fois. Angelito est un chauffeur de taxi entre deux âges. Engagé par Teddy pour le conduire à travers la ville, Angelito le guidera dans une visite tout sauf traditionnelle.

 

Jam Session de Pablo Trapero suit le parcours d’Emir Kusturica s’y rendant pour recevoir un prix qui récompense sa carrière de cinéaste. Le réalisateur serbe se lie d’amitié avec un chauffeur, qui est aussi un excellent trompettiste.

 

Julio Medem a choisi de raconter l’histoire de Leonardo souhaitant engager Cecilia comme chanteuse et lui proposant de partir avec lui en Espagne. Elle vit à La Havane avec son compagnon José, qui traverse une crise dans sa vie professionnelle…

 

Dans Diary of a beginner d’Elia Suleiman, celui-ci flâne dans les rues de la ville en attendant un rendez-vous organisé par l’ambassade de Palestine. Toute communication étant rendue impossible par son ignorance de l’espagnol, sa supposée solidarité politique avec le peuple cubain se heurte bientôt à son ignorance des codes culturels.

 

Ritual de Gaspar Noé. Ayant découvert que leur fille adolescente entretient une relation homosexuelle, sa famille décide de la faire exorciser lors d’une cérémonie rituelle.

 

Dans Dulce Amargo, Mirta Gutierrez est psychologue. Elle participe un après-midi par semaine à un show télévisé dans lequel elle prodigue des conseils en développement personnel.

 

Enfin, septième dernier chapitre réalisé par le français Laurent Cantet avec le portrait de Martha vivant dans un appartement délabré. Au centre de son salon trône Oshun, une statue bariolée de la Vierge Marie. Martha décide d’organiser une cérémonie en son honneur avec les habitants de son immeuble…

  

Sept comédies à découvrir donc en un seul film qui se déroule autour d’une même ville, l’occasion de voir et de percevoir la capitale cubaine sous sept angles différents.

 

L’association partenaire

Cuba Coopération France
Cette association œuvre depuis une quinzaine d’années pour développer des actions de soutien et de coopération avec la grande île des Antilles, toujours victime d’un blocus arbitraire et inhumain de la part des Etats-Unis d’Amérique son puissant voisin.
L’association engage de nombreuses actions concrètes dans des domaines précis : soutien technique et financier pour des réhabilitations d’équipements urbains et / ou culturels, aide en assainissement, transports,  et sur le réseau électrique.
L’association nationale créée il y a 17 ans a son siège social à Ivry-sur-Seine.
Contact : cubacoopvitry@hotmail.fr

 

Déroulé de la soirée

Présentation de l’association Cuba Coopération ;
Partie musicale en présence de Pablo Cespedes Timbeko (Cuba) ;
Projection du film « Sept jours à la Havane » (durée : 2h09) ;
Discussion avec le public ;
Dégustation d’un mojito offert par l’association Cuba Coopération France.