le Centre Culturel vous invite à (re)découvrir 18 poètes(ses)…

Ode à la liberté d’expression…
Du 15 au 21 mars

>> Semaine de la langue française & Printemps des poètes

Prémices à voir fleurir, ici et là, des poèmes et poètes insurgés qui ont trop souvent payé de leur vie leur engagement humaniste.

Emprisonnés, torturés, assassinés ou suicidés, ils sont les symboles vivants du pouvoir des mots…

Au rythme d’une affiche par jour, le Centre Culturel vous invite à (re)découvrir 18 poètes(ses)…
Symboles à travers le monde et les époques de la liberté d’expression.

Arthur Rimbaud (1854-1891)


Allain Leprest (1954-2011)

Louis Aragon (1897-1982)

Assia Djebar (1936-2005)

Zhao Zhenkai / Bei Dao (1946)

Dvora Amir (1948)
Edouars Glissant (1928-2011)
Léo Ferré (1916-1993)
Joyce Mansour (1928-1986)
Madeleine Riffaud (1924)
Mahmoud Darwich (1941-2008)
Vladimir Maiakovsky (1893-1930)
Nâzim Hikmet (1901-1963)
Pablo Néruda (1904-1973)
Pier-Paolo Pasolini (1922-1975)
Tôge Sankichi (1917-1953)
Jean Sénac (1926-1973)
Victor Hugo (1802-1885)

******************************************************************************************************************************************

Michel Aguilera est photographe-auteur. Il anime depuis 23 ans l’atelier photo du Service Municipal de la Jeunesse de Vitry.

Artiste, il travaille depuis plusieurs années sur le thème de la trace de la mémoire. Il a realisé pour la ville, la série “Vêtements de Hiroshima”, composée de trente calotypes de vêtements de victimes de la bombe atomique.  (en collection au Mac-Val / Vitry).

Pour le “Printemps des poètes” 2015, il nous propose une suite d’affiches sur le thème de l’insurrection poétique. Quand on lui en demande la motivation, il répond : “ J’ai voulu mettre en avant la poésie, et particulièrement ces poètes insurgés qui ont trop souvent payé de leur vie leur engagement humaniste. Emprisonnés, torturés, assassinés ou suicidés, ils restent les symboles vivants du pouvoir des mots ”.

Dans le cadre de la “Semaine de la langue française et Printemps des poètes”, 45 affiches, grand format, vont fleurir le centre ville et la Maison des la vie associative pour clamer la poésie, comme une ode à la liberté d’expression.

Une initiative CCV en soutien et en hommage à Charlie Hebdo.
Conception et réalisation : Michel Aguilera