actualités

aux 3 cinés Robespierre
mercredi 17 octobre • à 20h

un film, des associations, une rencontre…
Cinéville à Vitry est un dispositif de la ville de Vitry-sur-Seine et des 3 Cinés Robespierre, avec le partenariat du Centre Culturel et des associations adhérentes.

Le Refus

un film documentaire de Raymond Mourlon

A l’occasion du 50e anniversaire de la paix en Algérie, les 3 Cinés Robespierre, le Centre Culturel et la bibliothèque Nelson Mandela en partenariat avec ACCA (Agir contre le Colonialisme Aujourd’hui), le Mouvement de la Paix, le Mouvement contre le Racisme et pour l’Amitié entre les Peuples, Art et Mémoire au Maghreb et Ensemble pour l’Avenir vous proposent de présenter un aspect méconnu de la Guerre d’Algérie : « Les soldats du refus », à travers l’exemple d’une de ces figures emblématiques : Alban Liechti.

Le réalisateur Raymond Mourlon rappelle l’origine du tournage du film : « Après avoir réalisé et diffusé avec l’aide de l’historien Alain Ruscio (ndlr : cet historien a préfacé le livre d’Alban Liechti), un documentaire sur Henri Martin et son combat contre la guerre d’Indochine, j’ai continué à m’intéresser à la période des guerres coloniales des années 1950/1960.  C’est ainsi que j’ai été amené à rencontrer Alban Liechti. »

L’histoire de ce soldat du refus est exemplaire. Alban Liechti fut incorporé dans l’Armée le 5 mars 1956.
Envoyé en Algérie à l’automne, il écrit au Président de la République  qu’il refuse de faire la guerre au peuple algérien. Il sera condamné à la prison. Après quatre années passées dans les geôles d’Algérie et de France, le 17 mars 1961 il est envoyé de force en Algérie dans un commando de chasse. Dans la région de Blida, il patrouille, mais il a toujours refusé de mettre des munitions dans son arme. Son refus déterminé était celui d’un jeune qui reconnaissait au peuple algérien le droit à l’indépendance. Ce n’est qu’à la fin de la guerre d’Algérie qu’il est libéré.

Raymond Mourlon rappelle l’exemplarité de l’action menée par Alban Liechti : « Son engagement en faveur de la liberté et du droit des peuples à disposer d’eux-mêmes, sa lucidité et son courage sont un exemple à rappeler et à faire connaître aux générations actuelles. »

Le documentaire allie images d’archives, rappels historiques, la trajectoire et témoignages réguliers d’Alban Liechti durant cette longue période courageuse de refus.

L’histoire les a effacés, ce documentaire a le mérite de réhabiliter dans l’Histoire française, l’honneur de ces opposants à cette guerre.

Ce rappel de l’existence d’un mouvement de désobéissance civile côté français pourrait-il participer à la création d’une mémoire partagée sur les des deux rives de la Méditerranée ?

A lire l’ouvrage portant le même nom « Le Refus », aux éditions Le Temps des Cerises, publié en 2005.

A voir également à l’auditorium de la bibliothèque Nelson Mandela la diffusion de « Comme un seul homme » de François Chouquet le samedi 20 octobre à 15h.

 

Les associations partenaires

ACCA (Agir contre le Colonialisme Aujourd’hui)
Fondée en 1985 comme une amicale, l’ACCA devient association en 1996. Elle prend toute sa place dans le combat anticolonialiste en France et dans le monde.
L’association a pour but de dénoncer les méfaits du colonialisme ancien ainsi que les tentatives plus récentes de recolonisation du monde, par l’agression économique, culturelle et militaire.

Art et Mémoire au Maghreb a pour buts principaux de recenser, recueillir et conserver les œuvres artistiques et culturelles concernant les rapports entre l’Algérie et la France, en particulier la période coloniale et la Guerre d’Indépendance, sauvegarder et promouvoir une mémoire partagée de cette histoire.

Ensemble pour l’avenir est une association vitriote franco-algérienne qui a pour but de lutter contre le communautarisme et le repli sur soi, développer les liens avec le pays d’origine, participer à la vie de la cité.

Le MRAP (Mouvement contre le Racisme et pour l’Amitié entre les Peuples) est né en 1949 mais il puise ses origines dans la période de la Résistance.

Le Mouvement de la Paix est né en 1948, pour s’opposer aux guerres, à l’arme nucléaire et soutenir une forme de relations internationales fondées sur la justice, la démocratie et la coopération entre les peuples. Depuis, le Mouvement de la Paix agit pour le désarmement.

 

Déroulé de la soirée

Présentation de la soirée en présence du réalisateur, d’Alban Liechti, des historiens Alain Ruscio et Tramor Quemeneur et de Lucien Hanoun (militant à l’ACCA, ancien membre du parti communiste algérien, condamné à quatre ans de prison pour avoir animé « La Voix du Soldat ») et des associations participantes ;
Projection du documentaire (durée : 1 h) ;
Discussion avec le public.

Informations pratiques
3 Cinés Robespierre
Tél. : 01 46 82 51 12
Centre Culturel de Vitry
Tél. : 01 79 61 60 80
Tarif unique
5 euros