EXPOSITION

On les appelait les poilus
du 1er au 8 février 2014

Parmi les aspects de la Grande Guerre, 150 documents originaux (peintures, gravures, photographies, uniformes, armes, objets, affiches, journaux, lettres….) retracent la vie quotidienne des combattants dans la tranchée : leur héroïsme, leurs souffrances dans les bombardements de gaz dans la bataille, la boue, la faim, le froid, les rats, la vermine…
Ils retracent aussi leurs espoirs, les moments loin des combats ou comment ils sont perçus par les civils, en particulier les enfants.

L’exposition s’organise en 8 séquences : 1° la tranchée / 2° L’Enfer de Verdun / 3°Attaquer et Mourir / 4° Une guerre nouvelle / 5° In Memorium / 6° Les enfants jouent au Poilu / 7° La propagande / 8° C’est bon pour le moral.

Cette exposition se veut aussi un parcours scénographique ponctué par des éléments de décors en replaçant le visiteur dans l’univers des Poilus. C’est pénétré dans une tranchée puis dans un fort de Verdun avant de participer aux combats, de découvrir les armes nouvelles avant de se recueillir devant les morts des tombes anonymes. C’est aussi redevenir enfant par le biais de la « boutique aux joujoux » inspirés par la guerre.

Affiches et ambiances sonores terminent cette exposition en plongeant le visiteur au cœur de cette époque des années folles où vedettes de théâtre et artistes en tout genre remontaient le moral des Poilus via le théâtre des armées ou par des cabarets comme le « Cabaret de la Madelon ».

Une initiative organisée par le Centre Culturel, réalisée par Jean-Pierre Amiet et avec le soutien de la ville de Vitry-sur-Seine.

 

 

 

Centenaire de la Grande Guerre